L’enfance de Prisme

Prisme se rappelait parfaitement la première fois qu’elle avait enfilé une robe.

Prisme heureuse, après avoir enfilé sa première robe.

Sa mère était pauvre et son enfant grandissait bien trop vite. Une amie avait proposé de lui passer des vêtements. Même si Prisme était encore considérée comme un garçon, à l’époque, sa mère avait accepté sans problème. On ne crachait pas sur des vêtements gratuits.

C’est sûrement ce jour-là, en voyant le visage rayonnant de son fils, qu’elle avait commencé à comprendre qu’elle n’avait plus de petit garçon… Mais une adorable petite fille pleine de joie.

Sweet Canari